Après l’envoi de vos campagnes emails, accédez à des statistiques depuis votre back-office :

  • Statistiques globales : Onglet Messages > obtenez directement les statistiques d’envoi et cliquez sur les indicateurs pour voir les invités associés.
  • Statut de déliverabilité pour un contact : Onglet Contacts > bouton Colonnes > Cochez la ou les campagne(s) dont vous souhaitez voir les statistiques.

Voici les statuts que vous pourrez rencontrer :

Expédié
L’email a été accepté par l’infrastructure du destinataire mais n’a pas été ouvert ou cliqué. Il est en revanche possible que l’email ait été classé en « promotions », « spam » ou autre. Il est impossible d’avoir connaissance d’un éventuel tri par le serveur du destinataire car il s’agit d’une règle interne à la boîte mail du destinataire. Suivez ces quelques conseils pour optimiser votre délivrabilité.

Envoi en cours
L'email est en train d'être envoyé. Après quelques minutes ce statut se met à jour pour précisé si l'email a bien été expédié ou est tombé en "bounce".

Ouvert
L’email a été ouvert au moins une fois, sans n’avoir jamais été cliqué.

Cliqué
Au moins un des liens de l’email a été cliqué, au moins une fois. On ne peut savoir quel lien ou le nombre de liens cliqués. Cela ne signifie pas forcément que l'invité s'est inscrit.

En Erreur:

  • Bounce

L’email n’a pas pu être délivré à cause:

- d’une erreur temporaire (ex: boîte mail pleine par exemple…)

- d’une erreur permanente (ex: le nom de domaine ou l’adresse du destinataire n’existe plus…).

  • Dropped 

L'email n'a pas pu être délivré car:

- le contact s'est désinscrit des futurs emails 

- le serveur d'envoi a essayé plusieurs fois d'envoyer l'email mais il n'y est pas parvenu (généralement car l'adresse mail n'existe pas ou plus) et il a "abandonné"

  • Blocked
    L'adresse IP a été bloquée par un pare-feu ou une boîte mail.

Remarques:

Les statuts peuvent prendre jusqu’à une heure pour se mettre à jour. Votre taux de rebond (hard bounce ou soft bounce) ne sera quasiment jamais égal à zéro. S’il l’est, il ne le restera pas longtemps. Les gens changent de travail, de fournisseur d’accès ou ferment simplement leurs comptes. Au delà de 8%, votre taux de rebond risque de heurter votre réputation et votre risque d’être classé en courrier indésirable par le serveur du destinataire.